Nous sommes en 1981. Voldemort est tombé. Les Mangemorts en déroute sont pourchassés à travers toute l'Angleterre.La société sorcière anglaise, exsangue, doit se reconstruire après cette guerre. Et si la reconstruction commençait à Poudlard ?


    Adwen Slone

    Partagez

    Adwen Slone

    Message  Adwen Slone le Jeu 20 Aoû - 13:42

    Identité


      Nom Slone

      Prénom Adwen

      âge et date de naissance Nous sommes en 1981.
        élèves : 12 ans, née le 7 janvier 1969

        Professeurs et/ou personnel : 25 ans et plus (évitez cependant de dépasser 75 ans !), donc de 1906 à 1956.
        Fantômes : 100 ans et plus ! (liberté complète !), donc, 1881 et avant.


      *Signe astrologique : Capricorne
      *Groupe sanguin : AB négatif
      *Droitier ou gaucher : Droitière

      Poste demandé : Elève !! bien sur !



    Physique

      Taille : un mètre trente-trois

      poids : vingt neuf kilos

      corpulence : Adwen, comme vous le voyez, est petite et assez mince. De ce fait, elle ne possède pas une musculature développée, même pour son âge, ce qui pourrait la faire passer pour plus jeune qu'elle ne l'est en réalité. Ses mains, elles, sont pures, fines, on dirait qu'elle n'ont jamais fait un seul travail manuel de leur vie.

      Cheveux : Adwen est blonde, mais sa couleur est pure et n'a jamais changé au fil des années. Elle laisse ses cheveux pousser, en prenant soin. Ils sont généralement laissés détachés et lui arrivent presque au milieu du dos, une tradition familiale. Lorsqu'ils sont attachés, la coiffure est très variable, allant de la simple queue de cheval montée haut et serrée, à la tresse lâche ou au chignon duquel aucun cheveux ne dépasse.

      Yeux, regard : Les yeux d'Adwen sont bleus, pétillants d'une joie et d'un vitalisme dont elle seule à le secret. Maquillage ? Adwen ne connaît pas, s'en remettant à sa beauté naturelle. Lorsqu'on regarde les yeux d'Adwen, soit on se heurte à un mur de fierté sans faille, insurmontable, et dans ce cas, il restera à jamais en place pour vous, soit vous y voyez la jeune fille telle qu'elle est en fait.

      Visage : Un visage rond, un teint clair sans cicatrices, un sourire toujours affiché oscillant entre l'orgueil et la fierté, un nez court, des sourcils fins. Voilà ce qui caractérise physiquement Adwen Slone.

      Style vestimentaire en dehors des cours : Ici, la réponse sera simple. Adwen, en dehors des cours, peux porter un jean's et un simple pull, quelle qu'en soit la couleur, sauf du rose. Elle peux aussi porter, mais plutôt dans les grande occasion, une fine robe, écru ou bleu électrique, laissant apparaître le courbes naissante de la jeune femme qu'elle sera plus tard. Adwen porte tout, sauf de la fourrure et du cuir. Mais ses deux styles généraux vous ont été présentés.

      *Particularité(s) : Adwen possède une tâche de naissance en forme de croix chrétienne sur l'omoplate gauche, ainsi qu'une croix catholique en or autour du cou


    Caractère


      Qualités Si Adwen possède des qualités, nous pouvons admettre quelles soient les suivantes : Adwen est patiente et calme, ce qui lui vaut d'être généralement appréciée, de prime abord. Ensuite, Adwen le sait, elle est plutôt mignonne. De fait, elle sait aussi remarquer quand les personnes lui mentent, un véritable atout pour elle qu'elle sait mettre à profit. Elle obéit aussi à son propre code moral, disons, celui de ses parents qu'elle a enjolivé petit à petit, pour elle c'est une qualité, mais il peut aussi se révéler être un défaut. Adwen est assez loyale (notez la nuance), elle sait aussi être altruiste quand l'occasion le nécessite.


      Défauts
      Premier défaut, qui va avec l'une de ses plus grandes qualité. Si elle sait déceler les menteurs, elle ment avec encore plus d'assurance qu'eux tous réunis. Même ses rares amis ont un jour à subir ses mensonges, magnifiquement déguisés. Elle fait semblant d'y croire au plus profond d'elle même, c'est pour ça que tout le monde la croit toujours. De même, sous son calme à toute épreuve, ses colères, extrêmement rares, sont d'une violence souvent impressionnante. De même, elle est principalement égoïste, et son caractère de meneuse lui font mener ses amis, souvent des "moutons" dont elle se sert, au doigt et à l'oeil. Défaut aussi, Adwen est facilement méchante, et ses insultes, dites sur son ton calme et je m'en foustiste, font plus mal que s'ils étaient dits avec une haine apparente. Aussi, Adwen ne croit pas en l'amour, elle est jeune, et son caractère étriqué ne lui a pas encore permit d'ouvrir les yeux ce qui est appelé par beaucoup le plus grand des bonheurs.

      *Evolution du caractère depuis son enfance, a-t-il beaucoup changé ?

      Ce qu'il aime et ses passions
      Adwen aime beaucoup et peu de choses à la fois. La première chose, sans doute, qui vient à l'esprit en parlant des goûts positifs de la jeune fille, c'est son amour de la lecture. En effet, Adwen pourrait rester des heures entières sans parler pour lire le plus possible, car, effectivement, la jeune fille aime apprendre, à la différence de beaucoup de ses compagnons de Serpentard.
      Adwen aime aussi la musique, celle du XVIIe siècle surtout, celles de Vivaldi et de C.P.E. Bach, tout particulièrement, sans parler de Corette le français, plus vieux que les deux premiers. D'ailleurs, elle pratique la flûte à bec et le clavecin.
      Aussi, Adwen est chrétienne, et catholique, ce qu'elle tait avec distinction lorsqu'elle est en compagnie de protestants, qui comprennent généralement sa réserve.

      Ce qu'il déteste et ses phobies
      Oui, forcément, quand on fait le tour du positif en premier, il reste le négatif hein ?
      Et bien, de ce côté, vous allez être gatés !!
      Car Adwen déteste, en premier lieu, tout ce qui est aromatisé à la vanille. Elle ne supporte pas non plus qu'on la regarde de haut, elle, Adwen Slone ! (Non mais pour qui vous prenez vous ?) De plus, la présence des gryffondors, mais surtout des poufsouffles l'insupporte. Pourquo les Poufsouffle ? Voyons ! ils ressemblent à des animaux, lèchent les bottes des professeurs et de leurs amis. Mouarf, que d'imbécilités et de balivernes ! Adwen étant obnubilée par l'idéologie fanatique de son père pour les mangemorts, elle déteste les moldus, les enfants sorciers de moldus, mais n'exècre pas les Sangs-Mêlés.


      *Tic : //

      *Particularité(s) Essayez tout, et vous verrez le résultat.



    Famille


      Les tuteurs :
      Peter Slone est un jeune homme d'une trentaine d'année, il a toujours supporté les actions du Seigneur des Ténèbres, n'a jamais été mangemort, mais leur fournissait des renseignements parfois très utiles. Il vit sur la fortune familiale, car tous sont décédés. Son éducation de serpentard, dans cette famille accomplie dans l'idéologie des Sangs-Pur l'a alléchée dès ses premiers jours. Il avait 20 ans lorsqu'Adwen, sa première fille est née.
      Catherine Morgan, épouse Slone est une femme de trente ans. Elle avait un an de mois que Peter, mais était sa promise, par entente entre les deux famille de sang pur. Par chance, il étai très beau et savait être doux, c'est pourquoi elle accepta sans broncher. Elle, elle avait 19 ans lorsque Adwen est née.
      Le(s) (demi)frère(s) et (demi)sœur(s) :
      Stephen est son frère aîné, il est un bâtard, fils de Peter et d'une autre sorcière de Sang Pur, "engrossée" selon les termes de Peter trois ans avant la naissance de sa fille et de son mariage. Stephen est donc en 5e année, lui aussi à Serpentard, mais évite sa demie-soeur.
      Mary est sa petite soeur, elle est parfaitement légitime, et a maintenant 6 ans, et n'a pas encore découvert ses pouvoirs. Elle est brune, son teint est foncé, comme celui de Catherine, mais Adwen ne l'aime pas.
      *Maris/femme/enfants : //
      *Autres

      Relations avec la famille Comment s'entend-il avec les différents membres de sa famille ?



    Autres détails


      Baguette : 20,00 centimètre, en bois de rose, contenant une aile de billiwyg, achetée chez Ollivanders.

      Animal

        Race : un Vivet d'Or

        Nom : Pillipew

        Caractère : Pillipew est un vivet particulier. I est très sauvage, et attaque toute personne qui n'est pas sa maîtresse, sans relâche, jusqu'à ce qu'il soit trop fatigué. Les hiboux sont ses amis, les chats, ses ennemis et les souris ses compagnes de jeu.

        *Particularité(s) : //


      *Particularités autres : //

      Pour les professeurs : matière enseignée

      Pour les fantômes : Cause de la mort


    Hors-Jeu

      Code :
    Vu par William.


    Dernière édition par Adwen Slone le Jeu 20 Aoû - 22:09, édité 2 fois

    Re: Adwen Slone

    Message  Adwen Slone le Jeu 20 Aoû - 18:08

    Histoire

      Lieu de naissance Angleterre, Sommerset, ville de Taunton

      Lieu d'habitation Adwen vit dans le manoir familial, éloigné de la ville de Bath, c'est à dire dans la campagne de Bath. On pourrait penser, comme ça, qu'il ressemble à celui, bien connu, des Malefoy, mais il n'en est rien. Bien qu'il soit imposant et comporte quatre étages et un grenier, il ne lui ressemble en rien, de part l'architecture grégorienne typique de la ville de Bath.

      Histoire de sa naissance à ce jour
      (votre texte : 10 lignes minimum)


    Chapter I : We must begin with the beginning.

    • Adwen's father
      Peter Slone, 31 ans, né en juin 1950, est un jeune homme plein de vivacité, vivant sur la fortune familiale amassée au fil des siècles. Cependant, il n'est pas inactif pour autant, au temps de Voldemort, il lui fournissait des renseignements utiles car il travaillait comme photographe pour la Gazette du Sorcier. Mais il nous faut parler de Peter sans réserves, et nous dirons tous ce que nous savons.
      Peter est le dernier représentant de la lignée des Slone, ce qui veut dire qu'il a récupéré toute la fortune de ses parents, ancêtres et frères et soeurs, tous extrêmement riches. Il a vécu donc, dans une famille de Sang Pur, qui maudit les moldus et leurs enfants sorciers, mais qui n'exècrent pas, comme d'autres, les Sang-Mêlés. Il est donc entré à Serpentard, en 1961. Son statut familial, et le fait qu'il était plutôt beau gosse lui donnait la possibilité d'avoir autant de filles qu'il le voulait. C'est pourquoi il lui arriva un malheur qu'il a tut à tout le monde, sauf à Adwen. En 7e année, pendant les vacances de Noël 1957, alors qu'il était chez lui, pour une réception, ou plutôt, la réception habituelle de Noël, sous le coup d'un abus d'alcool, il... il ne prit pas ses précautions, et "engrossa", ce furent ces termes plus tard, une sale prétentieuse et fille facile. Deux mois plus tard, il apprenait qu'il allait être père d'un bâtard avant même d'être marié.


    • Catherine Slone, née Morgan, est née dans une famille portée sur la magie noire, ses parents, à force d'expérience sont devenus à moitié fous, mais n'ont pas donné cette tare à leurs enfants. C'était une famille de croyants catholiques qui exécrait les moldus, quel paradoxe ! Les Morgan et les Slone étaient des familles de longues date. Lors de la naissance de Catherine, en avril 1951, il fut convenu qu'ils étaient promis l'un à l'autre et que, dès que Catherine serait majeure, le mariage aurait lieu.
      Elle entra à Poudlard en 1962, elle aussi à Serpentard. Elle était autant, voire plus extrémiste que Peter, ce qui lui fit une renommée assez extraordinaire chez ceux qui savaient que c'était elle qui commettait ces graves attaques à coup de potions chez les poufsouffle. En 6e année, elle apprit qu'elle était promise à Peter Slone, Serpentard, 7e année. Dès lors, elle commença à s'intéresser à lui, un peu plus chaque jour. A peine fut-elle sortie de Poudlard en 7e année que le mariage était donné. Elle, elle ne sait rien de l'existence du fils de Peter. Par contre, en 1968, aux alentours de mai, elle annonça à Peter qu'enfin, ils allaient avoir un enfant.


    Chapter II : Adwen's birth

      Ainsi, le 7 Janvier 1969 naissait, à Ste Mangouste, un ange blond, nommé Adwen Slone. C'était une fille, et la première fille légitime de Peter et Catherine Slone, qui s'aimaient follement. L'arrivée de leur fille ne fut qu'un bonheur de plus.
      Malgré cette joie folle, l'accouchement fut très difficile, plus difficile que prévu pour Catherine, qui, a plusieurs reprises, cru qu'elle allait mourir, ainsi que son enfant, ou qu'alors, elle allait le laisser orphelin de mère. Les choses furent aussi difficile après l'accouchement, car la petite Adwen était bien trop maigre selon les médicomages, et étaient persuadés qu'elle ne tiendrait pas longtemps, et que dans les quelques semaines à venir, elle y passerait, sauf si Miss Slone acceptait de rester encore une semaine à Ste Mangouste, pour que des personnes compétentes gardent un oeil sur la nouvelle-née.
      Peter ne laissa pas le temps de réfléchir à Catherine, et accepta la proposition, voire l'obligation masquée en demande. Il n'était pas question qu'il la perde, elle, sa fille, son enfant légitime, qui lui rappela soudainement et cruellement qu'il avait, quelque pas, un fils de trois ans, nommé Stephen. Il avait même oublié son nom de famille.




    Chapter III : Adwen's childhood

      Pendant six ans, Adwen vécu heureuse, dans un sentiment de sécurité constant. Elle avait ce qu'elle voulait, sa mère répondait à tous ses caprices comme sa mère le faisait pour elle. Peter, qui était encore photographe pour la Gazette remplissait leur compte de Gringott's un peu plus chaque mois, ce qui permit à Adwen d'avoir une vie de princesse. Ses parents l'éduquaient au mensonge, mais lui apprenaient aussi à le déceler, ce qui, selon eux, était tout aussi important que les études. Aussi, le caractère de midinette d'Adwen se confirmait tout les jours. Son caractère de peste empirait, et elle menait, à 4 ans, les enfants de son âge, parfois un peu plus âgés, qui étaient régulièrement emmenés au manoir pour les rencontres entre les vieux camarades d'écoles.
      Outre ses jeux peu catholiques pour l'entendement général (car ils avaient leur propre vision du catholicisme, forcémenent), Adwen, alors que ses 6 ans approchait, commença à apprendre la flûte à bec et le clavecin grâce à un précepteur de musique italien qui lui fit découvrir les joies de la musique ancienne et de la musique baroque. Doucement aussi, elle commença à livre les ouvrages de magie de son père. C'est ainsi qu'elle apprit à lire, et à écrire, en recopiant soigneusement ce qu'elle lisait. En retard sur les autres enfants ? Peut-être, mais Adwen forma vite de belles lettres et réussit rapidement à écrire assez vite.
      Lorsqu'elle eu six ans, deux nouvelles arrivèrent. La première fut la cause de la seconde. Un matin, peu après son anniversaire, ses parents lui annonçaient qu'en Septembre, elle allait avoir un petit frère ou une petite soeur. Tous deux étaient rayonnants. Pour Adwen, ce fut le choc affreux : on allait la remplacer dans le coeur de ses parents. Elle voyait, sur le visage de sa mère, une joie trop grande d'être enceinte, elle en conclut que sa mère ne l'aimait pas. Tout se passa très vite, le nez de Catherine se rétrécit et ses cheveux devinrent orange, et Adwen lui cria :

      "SALE SORCIERE !! ET TU TE DIS MA MERE !"

      C'était la première colère d'Adwen qui courut dans le jardin, et se cacha derrière l'abri des paons. Ce fut Catherine qui alla la trouver. Elle resta derrière elle, et lui dit qu'elle comprenait sa colère. Mais qu'elle n'avait pas à avoir peur, et que ses parents auraient bien assez de place dans leur coeur pour deux enfants. Quelque chose se passa alors dans la tête d'Adwen : Catherine sera désormais Catherine, et plus Mère.

      De ce jour, un mur opposa Adwen et sa mère. Elle l'appelait Catherine, ce qui attrista sa mère, et n'étonna pas Peter, qui lui, se doutait de sa réaction. Elle n'était pas sa fille pour rien. Il aurait fait de même, ils avaient manqué de diplomatie, beaucoup.

      En Septembre, naissait Mary. Adwen était restée au manoir, "surveillée" par l'elfe de maison du manoir. Lorsque ses parents revinrent de Ste Mangouste et lui présentèrent sa petite soeur, elle la regarda d'un oeil hautain, et eu un sourire moqueur : jamais elle ne lui arriverait à la cheville... D'ailleurs, elle était brune. (La logique ? Aucune).

      Malgré cet épisode, la vie d'Adwen fut heureuse. Mary, qui marcha rapidement, bénéficia, comme elle d'une enfance heureuse, et dû apprendre elle aussi à mentir, mais à respecter ses parents, les aimer et être honnête. Le seul hic ? Mary était trop honnête, et ne sut jamais mentir, ce qui amusait plus que de nécessité Adwen, qui, malgré tout, protégeait sa petite soeur des guêpes et araignées, ainsi que de la gentillesse de l'elfe de maison, prit de compassion pour cette petite mal aimée de son aînée.

      Le 7 Janvier 1980 sonna les 11 ans d'Adwen, et la réception de la lettre tant attendue de Poudlard. Enfin, Adwen allait pouvoir vivre par elle-même, loin de sa génitrice, loin d'une petite soeur qu'elle s'en voulait de commencer à aimer. Mais aussi loin d'un père présent pour elle, plus proche d'elle que de Mary. A la réception de sa lettre, il eu un grand sourire, lui promettant qu'il irait avec elle sur le Chemin de Traverse.


    Chapter IV : The Diagon Alley and First Travel to Hogwarts

      Promesse donnée, promesse tenue, le 18 aout 1980, Peter transplanait avec Adwen en plein milieu du Chemin de Traverse. Main dans la main, ils commencèrent pas aller chez Mme Guipure, acheter les vêtements d'Adwen pour sa première année d'études. Ensuite, il emmena la jeune fille chez l'apothicaire, puis à la librairie. Ils s'arrêtèrent chez le glacier pour déguster une glace à la fraise. Une fois rafraichis sous cette fournaise du mois d'aout, ils se dirigèrent vers la boutique de chez Ollivanders. Quelle baguette prit Adwen pour propriétaire ? Elle mesurait 20,00 centimètre, était en bois de rose, et contenait une aile de billiwyg.
      Adwen voulait un animal de compagnie, mais son père lui dit qu'il en avait déjà commandé un pour elle. Un volatile très rare, et classé en espèce protégée. Mais grâce à ses relations, il avait pu s'en procurer un.
      Trois jours plus tard, un sorcier sonnait à la porte du manoir, avec, dans une cage, un vivet d'or. L'oiseau était couleur or, et certaines de ses plumes rappelaient la couleur du feu. Adwen en tomba "amoureuse." Elle le nomma Pillipew. Où avait-elle trouvé ce nom ? Nul ne le savait. Même pas elle.


      Puis, très vite, arriva le 1er Septembre, et le voyage de famille obligatoire pour la gare de King's Cross. A 10h45, Adwen montait dans le train, après avoir embrassé son père lui glissant dans l'oreille :

      " Tu ne m'oublieras pas hein ?

      Ce qui le fit sourire, et il lui fit un clin d'oeil. Elle avait salué sa mère froidement, et sa soeur, camouflant un sourire d'inquiétude : et si sa mère déteignait trop sur elle ? Dans un rire cristallin, elle s'engouffra dans le Poudlard Express.

      Le compartiment n°13 fut le premier qu'elle trouva vide. QU'en fit-elle ? Elle s'y installa, tranquillement. Elle posa ses bagages dans le filet au dessus, et laissa Pillipew libre dans le compartiment.
      A 11h00, alors que le train s'ébranlait pour partir à la conquête de Poudlard et des terres du Nord, trois autres jeunes gens entraient dans le compartiments, apparemment, ils ne se connaissaient pas. Adwen, elle, reconnu Ludwig Meticew, un gamin de son âge, qu'elle avait rencontré chez elle ou chez lui plus d'une fois, car leurs parents étaient très amis. Elle leur fit signe de s'installer, saluant Ludwig, puis elle se présenta. Lorsqu'elle prononça Slone, son nom, elle fit un grand effet. Pourquoi ? Les Slone sont une vieille famille de Sang Pur, et le dernier descendant, Peter, travaille activement avec les mangemorts, sans toutefois en être un. Tout le monde le sait, mais personne ne sait s'il est sincère avec eux ou s'il travaille pour le compte du ministère, ainsi, tout le monde fait très attention.
      Soit, elle passa le voyage dans le train de façon agréable, son caractère calme et patient faisait grande impression sur ses compagnons, et Ludwig, comme toujours, la regardait avec des yeux de merlan frit.

      Arrivés à Pré au Lard, il se séparèrent, mais le jeune Meticew resta près d'elle, trop heureux (ou trop peureux) de retrouver son amie d'enfance. Car oui, Ludwig était comme elle. Enfin presque... et il était le seul de tous ceux qu'elle avait rencontré qu'elle appréciait véritablement.
      Ils s'installèrent ensemble dans la barque pour traverser le lac. Adwen fut plus que impressionnée par Poudlard, sa lente apparition au fil de leur avancée ne le rendait que plus... magique.

      Une fois arrivés en lieu sec et sécurisé, et après leur avoir expliqué ce qui allait se passer, on les envoya dans une salle immense, appelée la Grande Salle. Avec un S à Slone, Adwen passerait dans les derniers. Qu'à celà ne tienne, elle savait attendre.
      Ludwig, forcément, passa avant elle, et fut envoyé, comme elle s'y attendait, à Serpentard. Lorsque vint son tour, et qu'il ne restait guère plus de cinq élèves, elle s'avança et s'assit sur l'immense tabouret. On lui posa le Choixpeau sur la tête, et elle attendit. Il lui parlait ce fou, et essayait de parler avec elle. Vexé de n'avait aucune réponse, il l'envoya à :

      SERPENTARD !

      Dans un sourire plus que satisfait, Adwen rejoignit son ami Ludwig, et croisa son regard, aussi bleu que le sien, aussi blond qu'elle.
      C'était lui... Stephen, son demi frère, le bâtard de la famille. Elle demanda confirmation auprès d'un troisieme année, assis à côté d'elle. Il affirma, et lui demanda d'où elle le connaissait. Elle ne donna aucune réponse. Son père lui avait parlé de son frère, trois jours avant la rentrée. Il ne savait pas à quoi il ressemblait, seulement qu'il s'appelait Stephen, son nom de famille, d'après le jeune garçon était Middlelaw. Lui aussi l'avait vu, et son regard s'était fait inquiet. Il avait comprit qu'elle savait, elle aussi.

      A la fin du repas, toujours suivie de Ludwig, Adwen, dans la masse des premières années, entra dans la salle commune. Dans un sourire, elle la découvrit, verte et argent. Magnifiques couleurs parfaitement assorties, Adwen était heureuse, et se sentait chez elle.




    Chapter V : First Year at Hogwarts

      Après l'épisode de la "rencontre" avec son demi-frère, qu'elle chercha pendant trois jours, elle ne fit plus attention à lui en apparence, lui, il essayait de la fuir. Pourquoi ? Parce qu'il était le bâtard, et que personne ne le savait, et aussi parce qu'il savait qu'Adwen pourrait le brimer sans qu'elle soit réprimandée par quelqu'un. Elle était une Slone.
      L'année, quant à elle, se passa très bien. Elle obtint d'assez bonnes notes toute l'année, se faisant à loisir des amis et des ennemis, changeant tout le temps. Seul Ludwig lui restait fidèle. Mais quelques autres avaient réussi, vers la fin de l'année, à gagner une confiance étriquée, raccourcie par le "manque d'amour de Catherine".
      En juin elle passa ses examens presque brillamment, et passa en 2e année, sans trop de soucis.


    Chapter VI : And Now

      Le Seigneur des Ténèbres, l'amour du père d'Adwen est décédé il y a quelques jours, en octobre 1981. Adwen n'est pas repartie à Poudlard en Septembre, l'école n'avait pas ouvert ses portes, étrangement. Mais, maintenant qu'il est tombé, le collège rappelle ses élèves à grand cris.
      Le directeur à changé, la sous directrice aussi. Ce sont d'anciens élèves de Poudlard, qui avaient à peu près l'âge des parents d'Adwen. Pour elle, ils sont jeunes, trop jeune pour endosser ce travail...
      Mais qui sait ce que l'avnir réserve ?
      Alors Adwen, heureuse, retourne à Poudlard, en deuxieme année, et espère enfin pouvoir adresser la parole à son demi frère. Qu'a-t-elle à lui dire ? Seule elle le sait !

    Re: Adwen Slone

    Message  Ethelredhea Hetairnail le Jeu 20 Aoû - 22:35

    Je ne sais pas pourquoi, Miss Slone, mais je sens que vous allez donner du fil à retordre à vos enseignants... Cela dit, votre fiche est un régal pour les yeux. Adjugé, vendu, vous voici validée !

    Contenu sponsorisé

    Re: Adwen Slone

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov - 0:16