Nous sommes en 1981. Voldemort est tombé. Les Mangemorts en déroute sont pourchassés à travers toute l'Angleterre.La société sorcière anglaise, exsangue, doit se reconstruire après cette guerre. Et si la reconstruction commençait à Poudlard ?


    Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Partagez

    Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Adwen Slone le Mar 1 Sep - 19:47

      Le phénomène Slone, 12 ans, se baladait dans les couloirs. Qu'y faisait-elle ? Elle se promenait, cherchant désespérément à voir son fameux cousin, Tyson de gryffondor, qu'elle aimait à rabaisser de toutes les sortes possible. Elle ne l'aimait pas, et le fait qu'il soit à Gryffondor n'arrangeait rien. C'était une branche de la famille qu'elle avait rayé de son coeur, c'était le côté de sa mère... Tout ce qu'elle refusait d'aimer depuis la naissance Mary en somme.

      Adwen Slone était ce qu'on pouvait appeler une peste. Elle avait décrété que le gryffon était une espèce nuisible et qu'il fallait les éradiquer. Bien sûr, certains échappaient à la règle, car certains étaient vraiment, vraiment très proches de Serpentard. Comme par exemple Margareth Ronebaw, sa cousine, à Gryffondor elle aussi, pendant ses crises d'hystéries. Et bien, dans ses moment là, elle ressemblait beaucoup à Adwen, en plus expansive.

      Mais Adwen se baladait dans le château, Les cours reprenaient le lendemain, on était dimanche, le festin avait eu lieu la veille, le samedi 1er Septembre. Elle était bien, tranquille, ne croisait personne. Il fallait dire qu'à ept hures tapantes le matin, il n'y avais pas grand monde à l'extérieur des dortoirs, tous dormaient... Mais Adwen était une lève tôt, c'était de notoriété publique.

      Elle entamait sa deuxieme année, avec la ferme intention de réussir ses examens, et de pourrir la vie aux gryffondor, ce qui était la seule manière qu'elle avait de s'amuser extremement. Elle ne savait meme pas le nom du directeur de sa maison... Tant pis. Elle verrait ça plus tard... le plus important, c'était de sentir l'air frais du château sur son visage pâle.

      Le couloir était immense, elle ne se souvenait pas d'y avoir un jour mis les pieds. Et au loin, elle aperçut quelqu'un approcher... Qui c'était ? Elle n'en savait rien... et à vrai dire.. n'en n'avait cure.



    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Ginevra Carlisle le Mar 1 Sep - 21:40

    Ginevra "Gin" Carlisle, Serdaigle de 7ème année, 18 ans depuis quelques heures, traînait sa carcasse de catcheuse, son moral en berne et sa Fender dans les couloirs du château. Elle n'aimait pas la rentrée. Depuis la première année, elle détestait la rentrée. Ce la voulait dire quitter son père, Londres, et son univers en général. Elle détestait ça.

    Pour l'heure, elle venait de se lever après une nuit blanche. Ses camarades avaient fêté les retrouvailles toute la nuit, au grand dam de cette misanthrope consommée de Ginevra. Alors bon, elle s'était habillée, mettant la première chose qui lui était tombée sous la main. Un jean usé avec un trou au genou, un débardeur noir, une veste en jean délavée et déchirée, une paire de Ranger's et ses poignets de force. Grunge ? noooon... Juste un peu. Tant pis si elle choquait, elle n'était pas là pour plaire aux autres.

    Elle venait de se faire jeter de la pièce vide où elle travaillait un morceau par Peeves. L'esprit frappeur semblait d'ailleurs déçu de la docilité avec laquelle elle s'était levée et était partie, puisqu'il l'avait poursuivie quelques mètres, avant de se lasser de se heurter à une telle indifférence. Alors, en attendant le petit déjeuner à partir de sept heures trente, elle se promenait dans le château, contente de ne croiser personne.

    Personne ? c'est vite dit... Venant dans le sens inverse, il y a une silhouette de gamine. Groumpf. Quelle plaie ! Elle qui espérait être seule... A bien y regarder, la môme en question pouvait avoir douze ans, et portait presque écrit sur sa figure son appartenance à Serpentard. Gin arqua un sourcil et eut un sourire ironique. La petite devait lui arriver à la taille, pas plus. Si elle lui cherchait des noises, il suffirait à la Serdaigle de la tenir à distance d'une main.

    Elle continua donc à avancer, sa Fender dans le dos, sifflotant le Stairway To Heaven de Led Zeppelin. Elle arrivait à hauteur de la gamine. Si celle-ci était intelligente, elles se croiseraient simplement et chacune poursuivrait son chemin. Si elle était aussi prétentiarde et désagréable que Gin le subodorait, ça risquait de se compliquer...

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Adwen Slone le Mer 2 Sep - 17:10

      ** Oh oh !! Elle est plus vieille !! Attendons un peu de vo.. Mouuuuarg !! c'est quoi cet accoutrement de pitre ? Nan, mais c'est pas croyable ! on est dans un établissement de sorcier et elle ose se trimballer en... en quoi au juste ? **

      Adwen était estomaquée par l'accoutrement absolument ridicule de la jeune fille qu'elle allait croiser dans quelques secondes. Elle la jaugeait du regard, sans rien montrer de son étonnement. Son regard se posa sur l'écusson, rapidement.

      ** Serdaigle ? Depuis quand ils acceptent des illuminés comme ça à Serdaigles ? Naan, mais faut arrêter les ballivernes et le whisky pur feu chez les profs là... Nan.... J'hallucine total là ! **

      Qui pensait qu'Adwen n'était pas capable de maintenir en elle ses pensées acerbes et désobligeantes ? Elle n'était pas en face d'un représentant, ou plutôt d'une représentante de cette espèce nuisible rouge et or qu'il fallait abattre, et battre, au plus vite. Alors qu'elle croisait la Serdaigle, Adwen la salua, moins froidement que si elle avait eu à faire à un Poufsouffle, ou pire, à un Gryffondor

      "Bonjour !"

      Non, on aurait presque pu croire qu'elle était réellement sincère dans ses salutations. Mais c'était pour elle quelque chose d'habituel, de dire bonjour aux gens qu'elle croisait, qu'elle le pense réellement ou non. C'était machinal, une demande de son père. Son bien aimé père. Elle ne pouvait pas, elle n'avait pas le droit de le décevoir, elle s'y refusait. Son père était la prunelle de ses yeux : elle y tenait comme elle tenait à sa propre vie. Si jamais il lui arrivait un malheur, jamais, elle en était sûre, jamais elle ne pourrait s'en remettre. Et elle passa son chemin, prêtant alors attention à ses cheveux, qu'elle tenta de remettre en place. Elle poussa un soupir, en remarquant qu'une de ses mèches était rebelle. Elle avait la flemme de retourner au dortoir. Tant pis, elle userait d'un de ses sortilèges pour remettre ça en ordre. Elle avait l'habitude, et était heureuse de pouvoir s'en servir lorsqu'elle était à Poudlard. C'était tellement plus simple de se coiffer ainsi...

      Elle n'était pas bien éloignée de la Serdaigle qu'elle se mit à siffloter un air d'un chanteur sorcier dont elle avait encore oublié le nom. C'était bien malin ça... A chaque fois qu'elle s'en souvenait, elle l'oubliait tout de suite... mais là, vraiment, elle ne s'en souvenait plus. Elle était agacée, et ça se sentait, beaucoup, très beaucoup meme...






    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Ginevra Carlisle le Jeu 3 Sep - 2:06

    **Tiens, elle est polie. Marrant, je n'aurais pas cru en la voyant...**

    Gin répondit au salut par un "'Jour" marmonné et rauque, because les dernières heures passées sans prononcer le moindre mot. Là encore, elle ne pouvait qu'espérer que la gamine l'ait entendue, elle ne se sentait pas l'envie ni le courage d'affronter un conflit si tôt dans l'année, et à une heure pareille. Elle songea au passage qu'étrangement, on lui avait fichu une paix royale dans le train, à l'aller...

    Enfin bref, Gin s'éloignait, lentement mais sûrement. Elle ne put s'empêcher de penser que, mine de rien, le fait d'être à Serdaigle plutôt qu'à Poufsouffle ou Gryffondor avait un avantage : les Serpentards ne lui cherchaient pas d'embrouilles. Les autres non plus d'ailleurs. La Maison Serdaigle était respectée des deux camps, la soi-disant intelligence de ses membres leur donnant une certaine valeur tactique, tandis que la fidélité et la loyauté des Poufsouffles leur valait en général au mieux les sarcasmes, au pire les mauvais traitements des Serpentards et la condescendance amusée des Gryffondors.

    Bref, coupons court, comme le disait Louis XVI au moment d'être décapité. L'esprit déjà ailleurs, Gin avait cessé de siffloter Led Zeppelin et sa main, pianotant sur la couture de son jean, cherchait à retrouver les accords, quand la gamine se mit à siffloter une autre chanson bien connue de Gin. Nosferotica d'Allanwyr Harmaggeddon, l'un des premiers chanteurs sorciers de hard rock et l'idole sorcière de la jeune fille.Nosferotica avait été son plus grand succès, car c'était une ballade rock tout ce qu'il y avait de plus belle, où l'artiste s'était adjoint les services d'un orchestre symphonique - rien que ça - pour la réaliser. Gin s'était arrêtée et retournée, regardant avec stupeur la gamine qui fredonnait cette chanson.

    **Pas vraiment le genre à écouter ça, pourtant...**

    Elle lança :

    Tu connais Allanwyr, toi ? C'est pourtant pas de ton âge !

    Aucune agressivité dans le ton, juste de la surprise. Gin était déconcertée. Allanwyr était un artiste plutôt écouté par les jeunes de son âge, par certains plus vieux également, mais rarement par les plus jeunes, qui n'appréciaient guère...

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Adwen Slone le Dim 6 Sep - 13:01


      Adwen arrêta de siffler lorsque la Serdaigle lui adressa la parole de l'autre côté du couloir, lui permettant même de se souvenir du nom du musicien qu'elle avait encore oublié : Allanwir. Elle hésita entre rire et passer son chemin, et continuer sa promenade, ou alors se retourner et discuter avec son "aînée". Mais ce qu'elle voulait, là, c'était trouver Tyson, ou Maggie, pour les embêter un bon coup. Ou alors trouver son frère Stephen, et l'obliger à lui adresser la parole, alors qu'il l'évitait tout le temps, en digne frère bâtard de la petite serpentard.

      Elle laissa quelques secondes s'écouler. Et se décida à se retourner. Tant pis, sa famille attendrait quelques temps encore. Elle regarda la jeune Serdaigle, oui, de bien loin plus âgée qu'elle. Baissant sa tete sur le côté gauche, ses lèvres s'étirèrent en un sourire. Et elle lui répondit, d'une voix étrangement chaleureuse :


      "L'âge et la qualité musicale n'ont rien à voir ensemble selon moi. Il y a bien des anciens qui écoutent de la musique actuelle !"

      Adwen hésita quelques temps entre s'avancer et rester là. Elle décida de garder la distance qui la séparait de la grande élève. Pourquoi ? Son emprise pouvait être très mauvaise, et ça, Adwen voulait à tout prix l'éviter. ALors elle resta là, son regard amusé. Pourquoi donc ne connaitrait-elle pas Allanwir ?? La jeunesse, selon Adwen, n'intervenait pas la dedans. La qualité musicale était plus importante que l'âge proprement dit. Il y avait des choses très mauvaises maintenant, mais il y en avait eu aussi beaucoup avant !! Et vice-versa !!

      Si elle se posait une question, c'était sans doutes la suivante : combien de temps allait durer cette conversation, et comment allait-elle tourner. Il suffisait qu'un autre serpentard arrive pour que cela tourne vinaigre. Pire, un gryffondor pouvait arriver, et il n'était pas dit qu'Adwen puisse conserver son calme, Elle, Adwen Slone, fanatique de ceux qu'elle considère comme vrais serpentards.

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Ginevra Carlisle le Mar 8 Sep - 19:45

    Gin eut un sourire face à la réponse au demeurant pleine de bon sens de la verte et argent. Effectivement, certains parmi les plus âgés écoutaient les derniers tubes et des gamins ne juraient que par les vieux standards. C'était l'avantage de la musique : elle avait cette capacité de rassembler les générations autant que de les séparer.
    Elle hocha la tête et se contenta de lâcher :

    Disons que ça change, c'est tout.

    Combien de fois s'était-elle fait rembarrer, siffler ou huer alors qu'elle passait dans la salle commune en sifflant ou en fredonnant l'une ou l'autre chanson d'Allanwyr ? Toujours par les plus jeunes. C'est fou ce que certains peuvent être intolérants, même sur des sujets aussi fédérateurs que la musique... Si elle s'était permise un jour de dire seulement le quart de la moitié du commencement de ce qu'elle entendait sur Allanwyr à propos de n'importe quel autre artiste, elle se serait sans doute fait écharper... Et après on s'étonnait qu'elle ne se fasse pas d'amis...

    Ludwig en profita pour pointer son museau pointu et sa langue bifide hors de la masse de cheveux noirs qui couvrait les épaules de Ginevra et descendit rapidement le long de son bras et de sa jambe, sans que la Serdaigle ne bronche. Le lézard s'approcha à distance raisonnable de la Serpentarde, et la contempla longuement, comme si elle l'intriguait, sous le regard amusé de Ginevra. Celle-ci fit claquer sa langue.

    Lud, on ne fixe pas les demoiselles.

    Le lézard tourna vers elle sa tête, jeta un dernier regard vers la petite blonde et revint rapidement se glisser dans la main que lui tendait Gin. La Serdaigle se redressa, et déposa son compagnon à sa place habituelle, dans le creux de son cou, la salière, puis ajouta à l'intention de la gamine :

    Désolée, j'essaie de lui apprendre les bonnes manières, mais c'est dur à rentrer.

    Ginevra se foutait de savoir ce que la Serpy pensait d'elle, si elle avait ou non envie de continuer cette conversation. Si elle choisissait de partir, alors la Serd' partirait aussi, retournerait dans une salle ou une autre pour reprendre ses exercices en attendant le petit déjeuner qui n'allait plus tarder. Si elle préférait rester, parler encore, Gin n'y voyait pas d'inconvénients. Si la gamine lui cherchait des poux dans la tête, elle en serait pour ses frais, c'était tout.

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Margareth Ronebaw le Dim 13 Sep - 12:30

      Maggie venait, encore une fois, de sortir de l'infirmerie. Si ses crises de dédoublement de personnalité étaient plus rares, elles étaient toujours présentes, et toujours aussi alarmantes, voire, parfois vraiment très alarmantes. L'infirmier avait été patient devant la méchanceté étonnante de la gryffondor, qui était devenue une parfaite petite serpentard pendant la demie-heure qu'elle avait passé dans l'infirmerie. Elle le plaignait, car elle commençait, petit à petit à garder en mémoire ce qu'elle disait, et ce qu'elle faisait, sans pouvoir même se contrôler. Elle se rappelait seulement, cette fois, qu'elle avait essayé de lui lancer une dizaine de fioles à la figure, et n'avait enfin de compte réussi qu'à se blesser le bras droit. Il n'avait pu l'approcher, pour désinfecter sa blessure, qu'une fois qu'elle se fut calmée. Elle s'excusa plusieurs fois, ne sachant, comme d'habitude, pas ce qu'elle avait bien pu dire ou faire. Merlin qu'elle n'aimait pas ça. Et pourtant, son corps avait l'air d'apprécier ces changements, puisqu'il était toujours très détendu après ses crises.

      Elle avait faim, très faim, et donc, au lieu de se diriger vers la salle commune des gryffys pour finir sa nuit. Ah, oui, Car Maggie avait fait la fête la veille au soir, s'était couchée vers 5h00 le matin... et avait commencé sa crise aux alentours de 6h15, ses amies de dortoir, qui elles, rentraient dormir, eurent le temps de l'amener à l'infirmerie avant qu'elle ne devienne trop dangereuse pour les gens qui l'entouraient. Donc, Maggie, fatiguée, ne rêvait plus que d'une chose à part retourner dormir : Aller manger. C'était pourquoi elle se dirigeait, en toute hâte vers la Grande Salle, sûrement vide de monde à ce moment là.

      Quelle ne fut pas sa surprise lorsque, arrivée dans l'escalier qui menait au rez de chaussée, elle entendit des voix qui venaient du couloir ?! Mais elle avait trop faim pour rallonger son parcours et prendre l'escalier principal qui donnait juste à côté de la porte de la Grande Salle, alors elle termina sa descente. Et s'arrêta pile. Adwen Slone, sa cousine, 2e année, Serpentard et une autre fille, une serdaigle de septième année, Ginevra Carlisle, qui se démarquait tant par son style que par son attitude nonchalante. Deux choix s'offraient à elle : dire bonjour, ou passer son chemin.


      • Bonjour !


      Généralement, elle ne disait rien de plus en présence d'Adwen, sachant bien que la petite appréciait sa cousine. Elle l'avait remarqué, elle avait aussi compris que la petite attendait les crise d'hystérie de Margareth de façon assez impatiente depuis qu'elles s'étaient rencontrées, ce qui n'était pas pour plaire à Maggie. Malgré elle, son regard s'était fait du genre "respecte ton aînée" sur Adwen. Cela lui arrivait souvent. Surtout qu'elle connaissait le sens de la répartie de cette branche là de la famille. C'était assez impressionnant.




    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Ginevra Carlisle le Dim 13 Sep - 20:16

    Ginevra tourna la tête quand une voix se fit entendre dans le couloir. Elle repéra immédiatement qui avait parlé : cheveux châtains, silhouette haute et fine, pleine de bleus, visage hâlé, pas d'erreur. Margareth Ronebaw, ancienne poursuiveuse de Gryffondor, présidente nouvellement promue du club des supporters, et, accessoirement, l'hystérique la plus connue de l'école. Pas désagréable, soit dit en passant. Gin avait plutôt tendance à l'apprécier, même si elle ignorait parfaitement ce que l'autre pensait d'elle.

    Il lui était arrivé une fois de la conduire à l'infirmerie suite à l'une de ses "crises", comme tout le monde disait, et il lui avait fallu toute sa force pour la ceinturer. Elle en était même arrivée à hésiter à l'assommer, mais la différence de gabarit entre elles l'avait arrêtée. Elle s'était contentée de l'immobiliser et l'avait portée tant bien que mal sur son épaule. Pour elle, Gin s'en était sortie avec un cocard et la pommette explosée par un coup de genou de la Gryffondor qui se débattait. Aidez les gens... Heureusement que Margareth ne s'en souvenait pas, soit dit en passant...

    Ginevra eut une ébauche de sourire pour Maggie et inclina la tête en réponse à son salut. Elle repéra de suite le regard que la rouge et or balançait à la gamine. Elle n'ignorait pas leur lien de parenté - allez savoir par quel biais - et devina que Margareth craignait quelque remarque acerbe de sa cadette. La serdaigle se garda bien d'intervenir et se décala légèrement pour laisser le passage libre pour la Gryffondor, attendant pourtant que l'une ou l'autre réagisse...

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Adwen Slone le Mer 23 Sep - 14:46



    • Lud, on ne fixe pas les demoiselles.
      Désolée, j'essaie de lui apprendre les bonnes manières, mais c'est dur à rentrer.

      Adwen ne put retenir un sourire amusé. Comme quoi, même la plus chieuse des serpentard peut être amusée par des choses qu'elle même dit basiques, ridicules, et absolument dépassées depuis des lustres, et voire même depuis la nuit des temps (c'est à dire sa naissance). Adwen ne riait franchement que rarement. Tout n'était que façade chez elle. Seuls ses parents, où plutôt son père, savaient ce qu'était Adwen. Quoiqu'elle n'avait pas tellement besoin de modifier son comportement puisqu'elle se comportait à peu près de la même manière chez elle. Mais, elle devait avouer que sa curiosité de petite fille s'était réveillée depuis qu'elle avait apperçu son demi-frère. Celui à qui elle voulait tellement parler depuis qu'elle était arrivée à Poudlard.


      Ce n'est pas grave.

      Et pourquoi, s'il vous plait, ce n'était pas grave ? Parce que le dénommé Lud n'était qu'un lézard. Un ridicule petit lézard. Enfin, ridicule... un lézard quoi ! Ben oui, un petit lézard, ce qu'on appelle communément "reptile". Adwen avait posé son regard sur le petit être animal, cachant mal son amusement, et un presque attendrissement.
      C'est alors que...

      Bonjour !

      Rien qu'à la voix, Adwen se ressaisit directement, son visage se fit plus froid. Elle avait en face d'elle la race ennemie, une membre des infâmes... et pourtant, une membre de sa propre famille... mais aussi une membre d'une partie renié, rejetée de la famille. La branche des Ronebaw était à jamais bannie du coeur d'Adwen. Margareth Ronebaw, Gryffondor en 6e année, et nouvellement préfète et présidente du club de supporter des rouges et or. La race à détruire, mais son propre sang... difficile non ?


      Bonjour Ronebaw.

      Le ton était lancé. Adwen ne ferait aucune concessions. Maggie n'était pas une personne appréciable lorsque son moi-gentil était présent. Elle n'était fréquentable que lors de ses crises. Il n'y avait que pendant ces crises que la verte aimait sa cousine. Mais elle se doutait que cela ne tiendrait pas bien longtemps. Elle avisa, sur le visage de sa cousine, un bleu, près de l'oeil droit. Elle haussa les sourcils, se demandant comment elle avait encore fait pour se blesser... Sans doutes une crise... hors, ce n'était pas l'escalier habituel par lequel les rouges descendaient... alors... alors elle venait d'autre part. Peut-être de l'infirmerie ? Allez savoir !




    Contenu sponsorisé

    Re: Le Gryffondor est une espèce nuisible

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov - 23:29